Conjugaison

Le verbe trémousser conjugué au présent du subjonctif

Que je trémousse

Que tu trémousses

Qu'elle/Il trémousse

Que nous trémoussions

Que vous trémoussiez

Qu'elles/Ils trémoussent



Autre temps du subjonctif:
Imparfait du subjonctif:
Que je trémoussasse
Que tu trémoussasses
Qu'elle/Il trémoussât
Que nous trémoussassions
Que vous trémoussassiez
Qu'elles/Ils trémoussassent


Autres modes et temps:
Présent de l'indicatif:
Je trémousse
Tu trémousses
Elle/Il trémousse
Nous trémoussons
Vous trémoussez
Elles/Ils trémoussent
Imparfait de l'indicatif:
Je trémoussais
Tu trémoussais
Elle/Il trémoussait
Nous trémoussions
Vous trémoussiez
Elles/Ils trémoussaient
Futur de l'indicatif:
Je trémousserai
Tu trémousseras
Elle/Il trémoussera
Nous trémousserons
Vous trémousserez
Elles/Ils trémousseront
Passé simple de l'indicatif:
Je trémoussai
Tu trémoussas
Elle/Il trémoussa
Nous trémoussâmes
Vous trémoussâtes
Elles/Ils trémoussèrent
Conditionel présent:
Je trémousserais
Tu trémousserais
Elle/Il trémousserait
Nous trémousserions
Vous trémousseriez
Elles/Ils trémousseraient
Impératif:
trémousse
trémoussons
trémoussez


Définition du verbe trémousser:
1° Trémousser quelqu'un, lui donner du mouvement, de l'activité.
Cette voiture [un carrosse belge] est spécifique, Pour trémousser et secouer Un bourguemestre apoplectique ; Mais certe il fut fait pour rouer Un petit Français très étique, Tel que je suis, sans me louer, VOLT., Lett. au roi de Pr. 20 juill. 1740.

2° V. n. Il se dit des oiseaux qui se donnent du mouvement. Un moineau trémousse sans cesse dans sa cage.
Par extension.
Maître AEéas en trémoussa, Sans dire ce qu'il en pensa, SCARR., Virg. VI.
J'ai bien à leur parler d'autre chose [à ses anges, M. et Mme d'Argental], et voici sur quoi je supplie leurs ailes de trémousser beaucoup, VOLT., Lett. d'Argental, 10 déc. 1766.

3° Se trémousser, v. réfl. Se remuer, s'agiter d'un mouvement vif et irrégulier.
Voilà qui n'est point sot, et ces gens-là [des danseurs] se trémoussent bien, MOL., Bourg. gent. II, 1.
Pendant que je le coiffais [un enfant], il chantait, il battait la mesure, il se trémoussait, GENLIS, Théât. d'éduc. Bal d'enfants, I, 2.

4° Fig. et familièrement. Faire des démarches, se donner beaucoup de mouvement pour le succès d'une affaire.
Les vieux docteurs se trémoussèrent là-dessus [la suppression d'un droit], et présentèrent requête, dont ils furent déboutés, GUI PATIN, Lett. t. II, p. 496.
Voyez, informez-vous ; que votre amitié se trémousse un peu, VOLT., Lett. Thiriot, 8 déc. 1735.
On sait que Molière, excédé des mauvaises plaisanteries de Boileau et de Racine sur la Fontaine, dit un jour : Nos beaux esprits ont beau se trémousser, ils n'effaceront pas le bonhomme, DUCLOS, Oeuv. t. X, p. 83.
Avec ellipse du pronom réfléchi.
Je vous assure que je serai si attentive à vos intérêts, que, s'il se présente une bonne occasion, vous me verrez bien trémousser, et peut-être vous être bonne à quelque chose, BUSSY-RABUTIN, Lett. t. III, p. 100, dans POUGENS.
Le verbe trémousser est une verbe du 1er groupe.
Voisi quelques autres verbes du 1er groupe:
  • Boudiner
  • Crayonner
  • Expliciter
  • Mill├ęsimer
  • Moraliser
  • Reboiser


  • Pour nous contacter...