Conjugaison

Le verbe remplir conjugué au présent de l'indicatif

Je remplis

Tu remplis

Elle/Il remplit

Nous remplissons

Vous remplissez

Elles/Ils remplissent



Autres temps de l'indicatif:
Imparfait:
Je remplissais
Tu remplissais
Elle/Il remplissait
Nous remplissions
Vous remplissiez
Elles/Ils remplissaient
Futur:
Je remplirai
Tu rempliras
Elle/Il remplira
Nous remplirons
Vous remplirez
Elles/Ils rempliront
Passé simple:
Je remplis
Tu remplis
Elle/Il remplit
Nous remplîmes
Vous remplîtes
Elles/Ils remplirent


Autres modes et temps:
Conditionel Présent:
Je remplirais
Tu remplirais
Elle/Il remplirait
Nous remplirions
Vous rempliriez
Elles/Ils rempliraient
Présent du subjonctif:
Que je remplisse
Que tu remplisses
Qu'elle/Il remplisse
Que nous remplissions
Que vous remplissiez
Qu'elles/Ils remplissent
Imparfait du subjonctif:
Que je remplisse
Que tu remplisses
Qu'elle/Il remplît
Que nous remplissions
Que vous remplissiez
Qu'elles/Ils remplissent
Impératif:
remplis
remplissons
remplissez


Définition du verbe remplir:
Résumé :
1° Emplir de nouveau.
2° Simplement, emplir, rendre plein.
3° Remplir une voile.
4° Remplir du point, de la dentelle.
5° Remplir une quittance, une transaction.
6° Remplir une place.
7° Remplir l'oreille.
8° Il se dit de Dieu occupant l'immensité.
9° Il se dit de ce qui abonde dans un lieu, en occupe une grande partie, s'y étend beaucoup.
10° Rendre complet.
11° Il se dit des écrits où abondent certaines choses.
12° Fig. Rendre plein de certaines choses intellectuelles, morales, abstraites.
13° Occuper, satisfaire pleinement.
14° Ne laisser aucun vide dans un contexte.
15° Employer, occuper, en parlant du temps, de la durée.
16° Exécuter, accomplir, effectuer, réaliser.
17° Répondre à l'illustration du nom, à l'étendue du mérite.
18° Rembourser.
19° Donner le sentiment de la plénitude.
20° Remplir, au trictrac.
21° V. réfl. Se remplir, devenir plein.
22° Il se dit de l'âme, du coeur, de l'esprit.
23° Se remplir de quelqu'un, de quelque chose, en faire tout son objet.
24° Être remboursé.

1° Emplir de nouveau. Ce tonneau a fui, il faut le remplir.
On dit remplir les tonneaux, et non pas emplir, quand, après que le vin a bouilli quelques jours au temps des vendanges, on y en remet pour les rendre pleins, , Acad. Observ. sur Vaugelas, p. 171, dans POUGENS.

2° Il se dit simplement pour emplir, rendre plein. Ce tonneau n'est pas plein, il faut le remplir. Remplir ses caves de vin, un grenier de blé, une basse cour de fumier. Remplir un vide.
Il y avait de grandes fondrières qu'il fallait se résoudre de remplir, VAUGEL., Q. C. VIII, 12.
Nous remplissons le ciel de tous nos empereurs, CORN., Poly. IV, 6.
Remplissez les autels d'offrandes et de sang, RAC., Iphig. I, 2.
La coupe dans ses mains [de Britannicus] par Narcisse est remplie, ID., Brit. V, 5.
De princes égorgés la chambre était remplie, ID., Ath. I, 2.
Doutez-vous que, si jamais dans Constantinople, qui est la patrie d'Orphée, il y avait un opéra, les dames turques ne remplissent les premières loges ?, VOLT., Facéties, Femmes, soyez soumises.
Quelque ressemblance qu'il y ait entre le Hottentot et le singe, l'intervalle qui les sépare est immense, puisqu'à l'intérieur il est rempli par la pensée, et au dehors par la parole, BUFF., Quadrup. t. VII, p. 45.
Remplir un vide, le combler.
Fig.
Quoique l'homme cherche de quoi remplir le grand vide qu'il a fait en sortant de soi-même, PASC., Pass. de l'amour.
Populairement. Se remplir le ventre (c'est-à-dire remplir à soi le ventre), manger beaucoup.

3° Terme de marine. Remplir une voile, l'établir, l'orienter de manière à recevoir le vent dedans sans qu'elle batte ni ne fasie.

4° Remplir du point, de la dentelle, refaire à l'aiguille les fleurs qui sont rompues à du point, à de la dentelle, ou y en ajouter de nouvelles.
Remplir un canevas, une toile, un dessin, couvrir par des points à l'aiguille ce canevas, cette toile, ce dessin.

5° Remplir une quittance, une transaction, y écrire ce qui y avait été laissé en blanc.
Remplir un blanc-seing, écrire les stipulations d'un acte sur un papier signé d'avance.
Remplir des bouts-rimés, faire des vers sur des rimes données.

6° Remplir une place, s'y asseoir, l'occuper.
Carlos : J'ai vu la place vide, et cru la bien remplir. - D. Manrique : Un soldat bien remplir une place de comte !, CORN., D. Sanche, I, 3.
Il faut un roi qui soit gros et gras comme quatre ; un roi morbleu ! qui soit entripaillé comme il faut, un roi d'une vaste circonférence, et qui puisse remplir un trône de la belle manière, MOL., Impromptu, 1.
....L'esprit enivré d'une douce fumée [dans un songe], J'ai cru remplir au choeur ma place accoutumée, BOILEAU, Lutr. IV.
Fig. Occuper.
Votre charge vacante m'a frappé le coeur ; vous savez de qui elle est remplie [le marquis de Renel], SÉV., à Bussy, 5 sept. 1674.
Toutes les fois que, regardant cette grande place qu'elle remplissait si bien, vous sentirez qu'elle y manque, BOSSUET, Duch. d'Orl.
Il est dans tout autre art [que la poésie] des degrés différents ; On peut avec honneur remplir les seconds rangs, BOILEAU, Art p. IV.
Mme Voisin convient que les places ne sont pas si bonnes à remplir qu'à désirer, MAINTENON, Lett. à Mme de Dangeau, 23 oct. 1709.
Quintilien remplit la chaire de rhétorique pendant vingt ans avec un applaudissement général, ROLLIN, Hist. anc. Oeuv. t. XI, 2e part. p. 710, dans POUGENS.
Il [Crésus] consulta l'oracle pour savoir quelle serait la durée de son empire ; la réponse fut qu'il subsisterait, jusqu'à ce qu'on vît un mulet remplir le trône de Médie, ID., ib. Oeuv. t. II, p. 126, dans POUGENS.
Remplir un poste, THOMAS, Éloge du Dauph.
Il [Épaminondas] releva cette commission [veiller à la propreté des rues], et montra, comme il avait dit lui-même, qu'il ne faut pas juger des hommes par les places, mais des places par ceux qui les remplissent, BARTHÉL., Anach. ch. 1.
Remplir la place de quelqu'un, le remplacer.
Et vous avez montré par une heureuse audace, Que le fils seul d'Achille a pu remplir sa place, RAC., Andr. I, 2.
Remplir sa place, ne pas remplir sa place, s'acquitter, ne pas s'acquitter des devoirs qu'elle impose. Cet homme remplit bien, remplit mal sa place.

7° Fig. Ces vers remplissent bien l'oreille, ils sont bien cadencés.
On dit de même d'un discours en prose qu'il est nombreux, qu'il remplit l'oreille.
Remplir les oreilles, éblouir par un détail pompeux.
Elle fait amitié, leur promet des merveilles, Du pouvoir de son art leur remplit les oreilles, CORN., Méd. I, 1.

8° Il se dit de Dieu occupant l'immensité.
L'univers entier est un temple que Dieu remplit de sa gloire et de sa présence, MASS., Carême, Resp. dans les temples.
Fig. En parlant d'un roi dont l'action s'étend au loin.
Embrasez par nos mains le couchant et l'aurore ; Remplissez l'univers sans sortir du Bosphore, RAC., Mithr. III, 1.

9° Il se dit de ce qui abonde dans un lieu, en occupe une grande partie, s'y étend beaucoup. Les étrangers remplissent la ville. La fumée remplit cette chambre.
Grâce.... - De quoi, Madame ?... D'avoir trop soutenu la majesté des rois ? Trop rempli votre cour du bruit de mes exploits ?, CORN., Nicom. IV, 2.
Après avoir confessé que Dieu seul avait pu faire une guérison si subite et si parfaite, ils [les gens de Port-Royal] allèrent remplir tout Paris de la réputation de ce miracle, RAC., Hist. Port-Royal.
Partout l'affreux signal, en même temps donné, De meurtres remplira l'univers étonné, ID., Esth. III, 4.
Je remplissais nuit et jour l'île de mes cris, FÉN., Tél. X.
Ainsi mourut le grand Scha Abas, après avoir rempli toute la terre de son nom, MONTESQ., Lett. pers. 92.
Les valets les cherchent de tous côtés, et remplissent la forêt de leurs cris, VOLT., Le blanc et le noir.
La race du bison ou boeuf à bosse remplit aujourd'hui toutes les provinces méridionales, BUFF., Quadrup. t. V, p. 85.
Ce dernier [le sculpteur Polyclète], qui vivait vers le temps de Périclès, a rempli de ses ouvrages immortels le Péloponnèse et la Grèce, BARTHÉL., Anach. ch. 53.
Il se dit, en un sens analogue, des compagnies, des troupes.
Ne trouvant rien dans tout son État de plus fidèle que les Juifs, il en remplit ses armées, et leur confia ses places les plus importantes, BOSSUET, Hist. II, 5.
Remplir un corps, une compagnie, une société, de personnes capables, d'ignorants, etc. y admettre, y faire entrer beaucoup de personnes capables, d'ignorants, etc.

10° Rendre complet.
Ma fuite arrêtera vos discordes fatales ; Seigneur, j'irai remplir le nombre des vestales, RAC., Brit. III, 8.
Remplir le nombre de ceux qui doivent former un corps, une compagnie, en rendre le nombre complet.

11° Il se dit des écrits où abondent certaines choses.
Ce serait une belle chose, si je remplissais mes lettres de ce qui me remplit le coeur, SÉV., 67.
L'Ecclésiaste, après avoir rempli son divin ouvrage du mépris des choses humaines...., BOSSUET, Duch. d'Orl.
Écolier ou plutôt singe de Bourdaloue, Je me plais à remplir mes sermons de portraits, BOILEAU, Sat. X.
Colletet, Pelletier, Titreville, Quinault, Dont les noms en cent lieux, placés comme en leurs niches, Vont de vos vers malins remplir les hémistiches, ID., Sat. IX.
Le comte Peterborough, homme qui ressemblait en tout à ces héros dont l'imagination des Espagnols a rempli tant de livres, VOLT., Louis XIV, 20.

12° Fig. Rendre plein de certaines choses intellectuelles, morales, abstraites.
J'alarmai tout le fort, je remplis tout de peur, MAIRET, Mort d'Asdr. IV, 3.
Ce grand roi [Charles II] qui remplit de tant de vertus le trône de ses ancêtres, BOSSUET, Duch. d'Orl.
Ô si l'esprit divin avait enrichi mon discours de ces images vives et naturelles qui représentent la vertu et qui la persuadent tout ensemble, de combien de nobles idées remplirais-je vos esprits, et quelle impression ferait sur vos coeurs le récit de tant d'actions édifiantes et glorieuses !, FLÉCH., Turenne.
Certains rayons de grâce et de lumière lui firent apercevoir qu'en vain remplirait-il les plus beaux endroits de l'histoire, si son nom n'était écrit dans le livre de vie, ID., ib.
Surtout ne craignez point qu'une aveugle douleur Remplisse l'univers du bruit de mon malheur, RAC., Bérén. I, 4.
Venez, cher rejeton d'une vaillante race, Remplir vos défenseurs d'une nouvelle audace, ID., Athal. IV, 5.
J'avais tantôt rempli d'amertume et de fiel Son coeur [d'Athalie], déjà saisi des menaces du ciel, ID., ib. III, 3.
Nul ne leur a plus fait acheter la victoire [aux Romains], Ni de jours malheureux plus rempli leur histoire, ID., Mithr. V, 5.
La médisance est un mal inquiet, qui trouble la société.... qui remplit tous les lieux où elle entre de désordre et de confusion, MASS., Carême, Médisance.

13° Fig. Occuper, satisfaire pleinement.
Saintes douceurs du ciel, adorables idées, Vous remplissez un coeur qui vous peut recevoir, CORN., Poly. IV, 2.
Les personnes faibles qui sont toujours agitées de passions, n'en sont presque jamais véritablement remplies, LA ROCHEFOUC., Max. 477.
Un plaisir vrai ou faux peut remplir également l'esprit ; car qu'importe que ce plaisir soit faux, pourvu que l'on soit persuadé qu'il est vrai ?, PASC., Pass. de l'amour.
Les grandes âmes ne sont pas celles qui aiment le plus souvent.... il faut une inondation de passion pour les ébranler et pour les remplir, ID., ib.
Et vous, ma très chère, que vous dirai-je ? rien du tout que ce que vous avez la justice de me dire : c'est que vous remplissez ce coeur que vous trouvez si savant dans l'amitié, SÉV., 380.
Ô richesses, vous n'avez qu'un nom trompeur ; vous venez pour me remplir, mais j'ai un vide immense où vous n'entrez pas, BOSSUET, la Vallière.
Apprenons avant toutes choses à n'être pas éblouis du bonheur qui ne remplit pas le coeur de l'homme, ID., Anne de Gonz.
Que de dons du ciel ne faut-il pas pour régner ? une naissance auguste, un air d'empire et d'autorité, un visage qui remplisse la curiosité des peuples empressés de voir le prince, LA BRUY., X.
Oh ! pour remplir de moi ta rêveuse pensée...., V. HUGO, Crépuscule, 24.
Remplir quelqu'un de soi, l'entretenir dans la plénitude de l'amour propre.
Elles [les louanges] corrompent les hommes, elles les remplissent d'eux-mêmes, elles les rendent vains et présomptueux, FÉN., Tél. XX.

14° Fig. Ne laisser aucun vide dans un contexte.
Le seul cour roux d'Achille avec art ménagé Remplit abondamment une Iliade entière, BOILEAU, Art p. III.

15° Fig. Employer, occuper, en parlant du temps, de la durée.
Il n'est rien de plus dangereux qu'une longue vie, quand elle n'est remplie que de vaines entreprises ou même d'actions criminelles, BOSSUET, Yol. de Monterby.
Je sais ce que vous pensez : que.... leur condition [des princesses] les oblige à se prêter quelquefois au monde, pour être comme les liens entre les souverains et les sujets qui les approchent, pour remplir les jours vides des courtisans, FLÉCH., Dauphine.
Hélas ! j'ai perdu avec vous seize ans de ma vie ; qui remplira et consolera le peu d'années qui me restent ?, D'ALEMB., Aux Mânes de Mlle de l'Espinasse.
Il avait formé des plans assez vastes pour remplir la vie de plusieurs savants, CONDORCET, Bucquet.
Nous remplirons le reste de nos journées par d'agréables promenades et par nos anciennes occupations, GENLIS, Maison rust. t. III, p. 464.
Notre tendre amitié remplit le cours des heures, C. DELAV., Paria, III, 1.

16° Exécuter, accomplir, effectuer, réaliser.
Mais si l'événement remplit mal leurs souhaits, Ils s'émeuvent soudain, soudain ils se chagrinent, CORN., Imit. I, 14.
être hardi quand il le faut, et remplir tout ce qu'on attend dans les occasions où l'on est compté pour tenir une place, voilà ce qui fait les grands mérites à la guerre et ailleurs, SÉV., 28 fév. 1680.
Et pour être en état de remplir votre espoir, TH. CORN., Ariane, IV, 2.
Pour remplir ce grand dessein et ramasser les matériaux nécessaires, il courut toute l'Allemagne, FONTEN., Leibnitz.
Je remplis mes serments, mon honneur, mon devoir, VOLT., Zaïre, I, 4.
Le rôle des vieillards n'est pas de longue haleine ; Les deux premiers venus le rempliront sans peine, PIRON, Métrom. I, 4.
Les acteurs, rassurés par le succès des deux dernières représentations, rempliront mieux leurs personnages, VOLT., Lett. d'Argental, 15 avr. 1767.
Je dois joindre la reconnaissance à l'estime, et je vous assure que je remplis bien ces deux devoirs, ID., Lett. l'abbé Aubert, 15 juin 1761.
Vous seul, portant la foudre au fond de leurs États, Brisâtes mes liens, remplîtes ma vengeance, ID., Sémir. II, 1.
Quoiqu'il menât dans le monde une vie assez dissipée, il se crut obligé, d'après la décision de sa famille, de remplir sa vocation ecclésiastique, D'ALEMB., Éloges, l'abbé de Choisi.
Les actionnaires ne remplirent pas les obligations de leur souscription avec l'exactitude nécessaire dans les affaires de commerce, RAYNAL, Hist. phil. IV, 16.
Remplir les voeux d'un père et les ordres d'un roi, DELILLE, Én. I.
Remplir les espérances du public, y répondre par ses actions, par sa conduite.
Cet homme a rempli son sort, sa destinée, il a accompli, éprouvé ce à quoi il paraissait destiné.
J'ai rempli, à peu de chose près, ma destinée ; c'est à vous à remplir la vôtre, MAINTENON, Lett. à Mme de Viefville, 18 juin 1707.
J'ai cru avoir rempli ma destinée, dès que je n'ai plus eu à faire de grandes choses, MONTESQ., Dial. de Sylla.
J'ai vécu, j'ai rempli ma triste destinée, VOLT., Oedipe, III, 2.
Remplir l'idée qu'on doit avoir ou qu'on s'est faite de quelque chose, de quelqu'un, offrir l'accomplissement de tout ce que cette idée promet, renferme.
Pour les sentiments [dans le roman de Cléopatre] ....ils sont d'une perfection qui remplit mon idée sur les belles âmes, SÉV., 15 juill. 1671.
Je vous aimerai et vous adorerai toute ma vie ; il n'y a que ce mot qui puisse remplir l'idée que j'ai de votre extraordinaire mérite, ID., à Mlle de Scudéry, 11 sept. 1684.

17° Remplir s'est dit en parlant d'un nom, de la naissance, de talents, de mérite, pour : répondre à l'illustration du nom, de la naissance, à l'étendue des talents, du mérite.
Remplissez mieux un nom sous qui nous tremblons tous, CORN., Nic. I, 2.
Un grand prince vous laisse un grand nom à remplir, ID., Sonnet à Mgr de Guise.
S'il m'aime, il doit aimer cette digne arrogance Qui brave ma fortune et remplit ma naissance, ID., Perth. I, 1.
Il [M. le Prince] n'a pu remplir son mérite ; c'est un défaut, mais il est rare, mais il est beau, RETZ, Mém. t. I, liv. II, p. 294, dans POUGENS.
Aemile [le prince de Condé] était né ce que les plus grands hommes ne deviennent qu'à force de règles, de méditation et d'exercice ; il n'a eu, dans ses premières années, qu'à remplir des talents qui étaient naturels, LA BRUY., II.

18° Terme de jurisprudence. Rembourser. Remplir une veuve de son douaire.
Ceux qui attendent d'un mariage à remplir le vide de leur consignation, LA BRUY., VII.

19° Absolument. Donner le sentiment de la plénitude. Cette nourriture remplit beaucoup. Cette nourriture ne remplit pas assez.

20° Terme du jeu de trictrac. Avoir des dames couvertes sur chacune des six flèches du petit jan, du grand jan ou du jan de retour. Je remplis. Je remplis par doublet. Je ne remplirai pas.

21° Se remplir, v. réfl. Devenir plein. Le réservoir s'est rempli d'eau. La salle commençait à se remplir.
La terre commence à se remplir, et les crimes s'augmentent, BOSSUET, Hist. I, 1.
Et mes yeux, malgré moi, se remplissent de pleurs, RAC., Phèdre, I, 3.
Ah ! sans pâlir Puis-je voir d'assassins le temple se remplir ?, ID., Athal. V, 4.
Se remplir de viandes, de vin, et, absolument, se remplir, manger, boire avec excès.

22° Moralement, il se dit de l'âme, du coeur, de l'esprit. Se remplir de visions, de chimères, d'espérances vaines.
Il semble que nous ayons une place à remplir dans notre coeur, et qui se remplit effectivement, PASC., Pass. de l'amour.
L'âme veut se remplir, elle ne peut ; son argent, qu'elle appelle son bien, est au dehors ; et c'est le dedans qui est vide et pauvre, BOSSUET, la Vallière.
[Selon Jurieu] Il ne paraît pas qu'ils [les Pères] se soient beaucoup attachés à cette lecture [l'Écriture], se remplissant seulement de celle des platoniciens, ID., 6e avert. I, 3.

23° Se remplir de quelqu'un, de quelque chose, en faire tout son objet.
Que se tiendrait heureux un amour moins sincère, Qui n'aurait d'autre but que de se satisfaire, Et qui se remplirait de sa félicité, Sans prendre aucun souci de votre dignité !, CORN., Sert. IV, 2.
Si je me remplissais aussi bien de Dieu que je vide ma maison de toutes sortes de compagnies, vous seriez bien content de moi, MAINTENON, Lett. à l'abbé Gobelin, 1675, t. II, p. 49.
Qui considérera que le visage du prince fait toute la félicité du courtisan, qu'il s'occupe et se remplit pendant toute sa vie de le voir et d'en être vu, comprendra...., LA BRUY., VIII.
Je ne vois qu'Orosmane ; et mon âme enivrée Se remplit du bonheur de s'en voir adorée, VOLT., Zaïre, I, 1.
Se pénétrer de.
Vous faites le poëte, vous, et vous devez vous remplir de ce personnage, MOL., Impromptu, 1.
Quand on propose une chose à prouver, d'abord on se remplit de cette imagination qu'elle est donc obscure, et, au contraire, que celle qui doit la prouver est claire, PASC., Pens. VII, 3, édit. HAVET.

24° Terme de jurisprudence et de comptabilité. Être remboursé. Se remplir de ses frais, de ses avances.
Participe présent du verbe remplir est remplissant
Le verbe remplir est une verbe du 2ème groupe.
Voisi quelques autres verbes du 2ème groupe:
  • Alentir
  • Amincir
  • Bruir
  • √©hahir
  • Interagir
  • Reb√Ętir


  • Pour nous contacter...