Conjugaison

Le verbe redire conjugué au présent de l'indicatif

Je redis

Tu redis

Elle/Il redit

Nous redisons

Vous redites

Elles/Ils redisent



Autres temps de l'indicatif:
Imparfait:
Je redisais
Tu redisais
Elle/Il redisait
Nous redisions
Vous redisiez
Elles/Ils redisaient
Futur:
Je redirai
Tu rediras
Elle/Il redira
Nous redirons
Vous redirez
Elles/Ils rediront
Passé simple:
Je redis
Tu redis
Elle/Il redit
Nous redîmes
Vous redîtes
Elles/Ils redirent


Autres modes et temps:
Conditionel Présent:
Je redirais
Tu redirais
Elle/Il redirait
Nous redirions
Vous rediriez
Elles/Ils rediraient
Présent du subjonctif:
Que je redise
Que tu redises
Qu'elle/Il redise
Que nous redisions
Que vous redisiez
Qu'elles/Ils redisent
Imparfait du subjonctif:
Que je redisse
Que tu redisses
Qu'elle/Il redît
Que nous redissions
Que vous redissiez
Qu'elles/Ils redissent
Impératif:
redis
redisons
redites


Définition du verbe redire:
Il se conjugue comme dire, et par conséquent il fait à la 2e pers. du plur. de l'indicatif présent et de l'impératif redites.

1° Dire de nouveau, dire une même chose plusieurs fois.
Il l'interrogea, et lui fit redire plusieurs fois toutes les circonstances de ce songe, FLÉCH., Hist. de Théodose, IV, 54.
M. Letellier sut quelquefois employer son temps pour compatir à des misérables à qui il ne reste d'autre consolation que celle de redire ennuyeusement leur misère, ID., Letellier.
Obéissez ; c'est trop vous le faire redire, RAC., Mithr. III, 1.
Je me souviens toujours que je vous dois l'empire, Et, sans vous fatiguer du soin de le redire...., ID., Brit. IV, 2.
J'ai dit et je redis que la mort de la maréchale d'Ancre et celle du maréchal de Marillac sont la honte éternelle des lâches barbares qui les condamnèrent, VOLT., Polit. et lég. la Méprise d'Arras.
Si tôt que j'ai su chanter des airs notés, je n'en ai pu retenir aucun, et je doute que de ceux que j'ai le plus aimés, j'en pusse aujourd'hui redire un seul tout entier, J. J. ROUSS., Confess. VIII.
Le roi se fit redire ces vers jusqu'à trois fois, loua beaucoup l'épître, et fit la guerre, D'ALEMB., Éloges, Despréaux.
Ne pas se le faire redire, obéir aussitôt à un avis, à une injonction.
L'autre deux fois ne se le fait redire, LA FONT., Lun.

2° Répéter ce qu'un autre a dit. L'écho redit la dernière syllabe.
On dit, et sans horreur je ne puis le redire, Qu'aujourd'hui par votre ordre, Iphigénie expire, RAC., Iph. IV, 6.
Les pères raconteront à leurs enfants le bonheur qu'ils eurent de vivre sous un si bon maître ; ceux-ci le rediront à leurs neveux, MASS., Pet. carême, Incarnat.
Ils lui répondirent avec beaucoup de respect, que c'était une chose qu'on n'osait redire à une grande reine, et se défendirent longtemps de la répéter, FONTEN., Dial. I, Morts mod.
Raconter.
Muse, redis moi donc quelle ardeur de vengeance De ces hommes sacrés rompit l'intelligence, BOILEAU, Lutr. I.
Ce prince, dont mon coeur se faisait autrefois Avec tant de plaisir redire les exploits, RAC., Andr. V, 1.
Muse, redites-moi ces noms chers à la France, Consacrez ces héros qu'opprima la licence, VOLT., Henr. IV.
Fig.
Et toujours mes soupirs vous rediront ma peine, RAC., Thèb. V, 6.
Ma joie, mes soupirs et mes larmes même, te rediront sans cesse mes amours, MONTESQ., Temple de Gnide, 6.

3° Révéler par indiscrétion. Cet homme n'est pas sûr, il redit ce qu'il entend.
Vous êtes donc un causeur, et vous allez redire ce qu'on vous dit en secret, MOL., G. Dandin, II, 7.

4° Blâmer, censurer ; il ne s'emploie en ce sens qu'à l'infinitif et avec à.
Ils prendront droit par là de me persécuter plus que jamais, et voudront trouver à redire aux choses les plus innocentes qui pourront sortir de ma plume, MOL., 2e placet au roi.
Il.... pense que louer n'est pas d'un bel esprit, Que c'est être savant que trouver à redire, ID., Mis. II, 5.
Je ne suis donc bonne qu'à discourir, à trouver à redire à ce qui est mal, SÉV., 603.
La principale chose que l'on trouve à redire dans la manière dont M. Descartes fait naître le soleil, les étoiles, la terre et tous les corps qui nous environnent, c'est qu'elle paraît contraire à ce que l'Écriture sainte nous apprend de la création du monde, MALEBR., Rech. VI, II, 4.
Ils sont trois ou quatre qui portent chacun une aune de ses cheveux en bracelets, sans qu'on y trouve à redire, HAMILT., Gramm. 9.
Trouver à redire, regretter, être sensible à la perte, à la privation, à l'absence de.....
Nous badinâmes quelque temps ; et ce fut là où nous commençâmes à vous trouver à redire, BUSSY, à Mme de Sévigné, 1er sept. 1677.
Je vous ai trouvée bien à redire depuis quinze jours, ID., 15 sept. 1677.
Aimer à redire, aimer à reprendre, à blâmer
À redire, s'emploie aussi en parlant d'un compte, d'une appréciation qui ne sont pas fidèles, d'une espérance qui est trop grande. Il y avait à redire aux comptes qu'il a remis. Il se flatte de faire vite fortune, peut-être y trouvera-t-il à redire.
Des cadeaux si vous faites cas, Vous y trouverez à redire [vous n'en aurez pas autant que vous en espérez], BÉRANGER, Filleule.

5° Se redire, v. réfl. Être redit. Les vérités utiles ne sauraient trop se redire.
Participe présent du verbe redire est redisant
Le verbe redire est une verbe du 3ème groupe.
Voisi quelques autres verbes du 3ème groupe:
  • D├ębattre
  • Enceindre
  • Redescendre
  • Relire
  • Rentraire
  • Rire


  • Pour nous contacter...