Conjugaison

Le verbe recueillir conjugué au présent de l'indicatif

Je recueille

Tu recueilles

Elle/Il recueille

Nous recueillons

Vous recueillez

Elles/Ils recueillent



Autres temps de l'indicatif:
Imparfait:
Je recueillais
Tu recueillais
Elle/Il recueillait
Nous recueillions
Vous recueilliez
Elles/Ils recueillaient
Futur:
Je recueillerai
Tu recueilleras
Elle/Il recueillera
Nous recueillerons
Vous recueillerez
Elles/Ils recueilleront
Passé simple:
Je recueillis
Tu recueillis
Elle/Il recueillit
Nous recueillîmes
Vous recueillîtes
Elles/Ils recueillirent


Autres modes et temps:
Conditionel Présent:
Je recueillerais
Tu recueillerais
Elle/Il recueillerait
Nous recueillerions
Vous recueilleriez
Elles/Ils recueilleraient
Présent du subjonctif:
Que je recueille
Que tu recueilles
Qu'elle/Il recueille
Que nous recueillions
Que vous recueilliez
Qu'elles/Ils recueillent
Imparfait du subjonctif:
Que je recueillisse
Que tu recueillisses
Qu'elle/Il recueillît
Que nous recueillissions
Que vous recueillissiez
Qu'elles/Ils recueillissent
Impératif:
recueille
recueillons
recueillez


Définition du verbe recueillir:
Il se conjugue comme cueillir.

1° Réunir les fruits, les produits, faire récolte. Vous recueillerez beaucoup d'olives cette année. On a déjà recueilli le miel. C'est un pays où l'on ne recueille pas de vin.
Provinces qu'ils [les ennemis] avaient déjà ravagées dans la pensée, vous avez encore recueilli vos moissons, FLÉCH., Turenne.
Absolument.
On demande pourquoi [un fermier lorrain ne veut plus payer le même fermage].... il répond que, du temps de M. de Turenne, on pouvait recueillir et compter sur les terres de ce pays-là mais que depuis sa mort tout le monde quittait, croyant que les ennemis y vont entrer, SÉV., 21 août 1675.
Fig.
Et, comme il n'a semé qu'épouvante et qu'horreur, Il n'en recueille enfin que trouble et que terreur, CORN., Héracl. I, 1.
Car, au nom des dieux, je vous prie, Quel fruit de ce labeur pouvez-vous recueillir ?, LA FONT., Fabl. XI, 8.
Avec quelle joie il recueillit ce qu'il avait semé dans l'âme de ce jeune prince [le Dauphin] !, FLÉCH., Duc de Mont.
Elle recueille les bénédictions du pauvre, la reconnaissance et les regrets de l'amitié, et l'admiration publique, GENLIS, Mères riv. t. III, p. 335, dans POUGENS.

2° Recevoir par héritage.
Il y a une noblesse d'esprit plus glorieuse que celle du sang.... la sage Julie d'Angennes semblait avoir recueilli cette succession spirituelle, FLÉCH., Duch. de Mont.
Il se donne pour l'héritier légitime de tout vieillard qui meurt riche et sans enfants, et il faut que celui-ci le déshérite, s'il veut que ses parents recueillent sa succession, LA BRUY., XIII.
Heureux nos fils ! heureux cet âge Qui, fécondé par nos leçons, Viendra recueillir l'héritage Des dogmes que nous lui laissons !, LAMART., Médit. I, 10.

3° Recevoir ce qui coule, ce qui découle. On recueillera les eaux du toit dans une citerne. Le suc de cette plante est bon à recueillir.
Pour fruit de tant d'amour j'aurai le triste emploi De recueillir des pleurs qui ne sont pas pour moi, RAC., Bérén. III, 2.

4° Rassembler, réunir des choses dispersées. Il recueillait à grand' peine les restes de sa fortune.
Je les ai reçues [des lignes écrites] avec la même vénération que l'on recueillait les feuilles où la sibylle écrivait les oracles, VOIT., Lett. 30.
Il va recueillir au delà du Rhin le débris d'une armée défaite, FLÉCH., Turenne.
Philoctète recevra dans son sein mon âme prête à s'envoler : c'est lui qui recueillera mes cendres, FÉN., Tél. X.
Fig. Vous avez recueilli toutes les plaintes qui s'élevaient contre lui.
Chaque représentation de mon Oedipe était pour moi un examen sévère, où je recueillais les suffrages et les censures du public, et j'étudiais son goût pour former le mien, VOLT., Oedipe, Lett. 5.
Recueillez les voix [sur l'Épître à Henri IV], je vous en prie, et instruisez-moi de ce qu'on dit, afin que je sache ce que je dois faire, ID., Lett. Villette, 4 janv. 1766.
Recueillir les bruits de ville, se dit d'un homme curieux de tous les propos de la ville.
Recueillir les voix, les suffrages, les avis, faire le recensement des voix, des suffrages, des avis.
Recueillir ses esprits, ses idées, concentrer son attention. Donnez-moi le temps de recueillir mes idées.
L'usage est de dire : recueillir ses esprits. Mais ce serait une locution inusitée que de mettre : Une nécessité soudaine recueille mes esprits, pour me forcer à fixer mon attention.
On la trouve pourtant dans Balzac : Que si quelquefois le bruit des victoires du roi va recueillir leurs lâches esprits [des princes efféminés], BALZ., le Prince, ch. 11.
Recueillir ses forces, les réunir pour tenter un effort.
Vous dirai-je qu'elle recueillit mille fois ce qui lui restait de force pour s'acquitter de ses devoirs ordinaires ?, FLÉCH., Duch. de Mont.

5° Saisir ce qui tombe.
Toi que j'ai recueilli sur sa bouche expirante Avec son dernier souffle et son dernier adieu, Symbole deux fois saint, don d'une main mourante, Image de mon Dieu, LAMART., Nouv. Médit. le Crucifix.
Fig. Saisir ce qui s'échappe des lèvres d'un autre. Il y eut des gens qui recueillirent soigneusement ce propos. Un discours qui fut recueilli par la médisance.
Le pasteur qui recueillit ses derniers soupirs, BOSSUET, Anne de Gonz.
Je puis bien ici répéter devant ces autels les paroles que j'ai recueillies de sa bouche, puisqu'elles marquent si bien le fond de son coeur, ID., Louis de Bourb.
Vous savez l'horreur qu'on a de recueillir ces soupirs contagieux [dans la peste], qui sortent du sein d'un mourant pour faire mourir ceux qui vivent, FLÉCH., Duch. de Mont.
Philoclès.... était charmé de voir avec quelle avidité Idoménée recueillait au fond de son coeur toutes les paroles qui sortaient comme un fleuve de sagesse de la bouche de cet étranger [Mentor], FÉN., Tél. XI.
Je n'ai de ces discours recueilli que cela, LANOUE, Coquette corr. V, I.
[La lampe du sanctuaire] Emblème consolant de la bonté qui veille Pour recueillir ici les soupirs des mortels, LAMART., Médit. I, 22.

6° Faire un recueil. Il a recueilli ce qu'il y a de meilleur dans les écrivains de l'antiquité. Recueillir des sentences, des apophthegmes.
Ce grand homme [Moïse] recueillit l'histoire des siècles passés : celle d'Adam, celle de Noé, celle d'Abraham, celle d'Isaac, celle de Jacob, celle de Joseph, ou plutôt celle de Dieu même et de ses faits admirables, BOSSUET, Hist. II, 3.
Je me mis à recueillir les lettres et papiers qui pouvaient guider ou réveiller ma mémoire, J. J. ROUSS., Confess. X.

7° Résumer.
Pour recueillir ce discours, avant que de passer à une autre matière, CORN., 2e disc.
Avant que de passer à l'usage que l'âme en fait [des sensations] pour le corps et pour elle-même, il est bon de recueillir ce qui vient d'être expliqué, et d'y faire un peu de réflexion, BOSSUET, Conn. III, 6.
Pour recueillir tout mon dessein et tout le caractère de saint Charles en peu de mots : il a édifié son peuple par ses exemples, il l'a réformé par ses instructions, il l'a nourri par ses aumônes, FLÉCH., Panég. de St Charles.
Il est souvent à propos de faire à la fin une récapitulation qui recueille en peu de mots toute la force de l'orateur, et qui remette devant les yeux tout ce qu'il a dit de plus persuasif, FÉN., Dial. sur l'éloq. II.
Inférer.
Recueillons de ces notions que la gravitation est le principe du cours des planètes, VOLT., Newton, II, 7.
Recueillir à, concentrer en. Quoiqu'il pût se glorifier de sa naissance, il recueillit toute sa gloire à être enfant de Jésus-Christ, FLÉCH., Panég. de St François de Sales.

8° Retirer pour donner refuge.
Ce furent des corsaires qui nous recueillirent ma mère et moi sur un débris de notre vaisseau, MOL., l'Av. V, 5.
Je n'aime que vous d'affection, je ne tiens sur la terre qu'à vous qui m'avez recueillie si charitablement, MARIVAUX, Marianne, 7e part.
Une vieille tante l'avait recueillie chez elle, GENLIS, Mères riv. t. I, p. 15, dans POUGENS.
Plus loin, voici l'asile où vint chanter le Tasse, Quand, victime à la fois du génie et du sort, Errant dans l'univers, sans refuge et sans port, La pitié recueillit son illustre disgrâce, LAMART., Médit. I, 21.

9° Chez les papetiers, enlever le papier feuille à feuille des cordes de l'étendoir.
Chez les cordiers, rouler la ficelle sur le recueilloir.

10° Terme de construction. Raccorder une reprise en sous-oeuvre d'un mur de face ou d'un mur mitoyen avec ce qui est au-dessus.

11° Se recueillir, être recueilli, pris, amassé.
Écoute, Israël.... écoute à l'endroit où la vérité se fait entendre, où se recueillent les pures et simples idées, BOSSUET, Élév. sur les myst. I, 4.
La sagesse ne se recueille pas sur la terre comme la succession d'un père faible et mortel, MASS., Or. fun. Villars.

12° Rassembler toute son attention pour ne s'occuper que d'une seule chose.
Je reçois à la fois quatre lettres de Votre Altesse royale.... je suis ébloui de tant de biens ; j'ai une peine extrême à me recueillir pour vous remercier, VOLT., Lett. au pr. roy. de Prusse, mars 1737.
Orbassan permettra que ce coeur étonné.... Se recueille un moment dans le sein de son père, ID., Tancr. I, 3.
Qu'on se recueille dans le silence et dans l'obscurité, le plus petit bruit ou la moindre lueur suffira pour distraire, si l'on est frappé de l'un ou de l'autre au moment qu'on ne s'y attendait point, CONDILL., Conn. hum. II, II, 3.

13° Terme de dévotion. Détacher son esprit des choses de la terre, se livrer à la méditation religieuse.
Ménager, chaque année, chaque mois, chaque semaine, et même chaque jour, quelque temps pour se recueillir, BOURDAL., Pensées, t. I, p. 83.
On demande assez communément des pratiques pour se recueillir au dedans de soi-même dans les différentes occupations de la vie, ID., ib. t. II, p. 41.
Au milieu des jeux et des assemblées où l'âme se dissipe et s'évapore ordinairement, la sienne se recueillait en elle-même, FLÉCH., Mar.-Thér.
Il entre une autre fois dans un lieu saint, perce la foule, choisit un endroit pour se recueillir, et où tout le monde voit qu'il s'humilie, LA BRUY., XIII.

14° Rassembler toutes ses forces.
Dans les maux violents, la nature se recueille tout entière, FLÉCH., Duch. de Mont.

15° Se résumer.
Donc, messieurs, pour me recueillir en trois paroles, vous voyez...., PATRU, Plaidoyer X.

16° Être inféré, conclu.
Cela se recueille manifestement de ce qu'il [saint Thomas] croyait que l'Évangile eût été prêché par toute la terre dès le temps des apôtres, LA MOTHE LE VAYER, Vertu des païens, I, État de la grâce.
Participe présent du verbe recueillir est recueillant
Le verbe recueillir est une verbe du 3ème groupe.
Voisi quelques autres verbes du 3ème groupe:
  • Appondre
  • Confire
  • Encourir
  • √©quivaloir
  • Oindre
  • Sentir


  • Pour nous contacter...