Conjugaison

Le verbe racler conjugué au présent de l'indicatif

Je racle

Tu racles

Elle/Il racle

Nous raclons

Vous raclez

Elles/Ils raclent



Autres temps de l'indicatif:
Imparfait:
Je raclais
Tu raclais
Elle/Il raclait
Nous raclions
Vous racliez
Elles/Ils raclaient
Futur:
Je raclerai
Tu racleras
Elle/Il raclera
Nous raclerons
Vous raclerez
Elles/Ils racleront
Passé simple:
Je raclai
Tu raclas
Elle/Il racla
Nous raclâmes
Vous raclâtes
Elles/Ils raclèrent


Autres modes et temps:
Conditionel Présent:
Je raclerais
Tu raclerais
Elle/Il raclerait
Nous raclerions
Vous racleriez
Elles/Ils racleraient
Présent du subjonctif:
Que je racle
Que tu racles
Qu'elle/Il racle
Que nous raclions
Que vous racliez
Qu'elles/Ils raclent
Imparfait du subjonctif:
Que je raclasse
Que tu raclasses
Qu'elle/Il raclât
Que nous raclassions
Que vous raclassiez
Qu'elles/Ils raclassent
Impératif:
racle
raclons
raclez


Définition du verbe racler:
1° Enlever avec un instrument quelques parties de la superficie d'un corps.
Çà, que je racle un peu de tous côtés Votre cuvier, et puis que je l'arrose, LA FONT., Cuvier.
Ce riche métal [l'or] est si commun dans la contrée [de Bambouk en Afrique], qu'on en peut ramasser presque indifféremment partout, en raclant seulement la superficie d'une terre argileuse, légère et mêlée de sable, RAYNAL, Hist. phil. XI, 16.
On racla les vieux parchemins généralement dans la Grèce pendant les onzième, douzième, treizième et quatorzième siècles, MONGEZ, Inst. Mém. litt. et beaux-arts, t. V, p. 471.
Fig. et famil. Ce vin racle le gosier, il est dur et âpre.
Fig. Cela racle les boyaux, se dit de tout breuvage médicinal ou autre, qui donne des tranchées.

2° Racler une mesure de grain, passer la racloire sur une mesure, pour faire tomber ce qui s'élève au-dessus du bord.

3° Fig. et familièrement, racler le boyau, mal jouer d'un instrument à cordes.
Racler un instrument, même sens.
Il racle de temps en temps une guitare, en chantant des romances de sa composition, LESAGE, Diable boit. 3.
Un petit Français... habit vert-pomme, raclait un violon de poche, CHATEAUBR., Itin. part. 7.
Absolument.
Mes symphonistes raclaient à percer le tympan, J. J. ROUSS., Conf. IV.
On dit de même par dénigrement : racler un air.
Deux méchantes voix dont l'une chantait le dessus et l'autre raclait une basse, SCARR., Rom. com. I, 15.
Ma muse épique.... Sur un vieux luth qu'il faut monter toujours S'en va raclant quelque air mélancolique, VOLT., Poésies mél. 35.
Par assimilation, en parlant du style, avoir un langage dur, raboteux, peu agréable.
Phébus, voyant sa mine constipée [d'un abbé qui récite ses vers], Dit : quelle est donc cette muse éclopée Qui vient ici racler du violon En manteau court ?, J. B. ROUSS., Épigr. en rondeau.
Ô Chapelain, toi dont le violon De discordante et gothique mémoire, Sous un archet maudit par Apollon, D'un ton si dur a raclé son histoire [de la Pucelle], VOLT., Puc. I.

4° Racler les bois, éclaircir les bois taillis qu'on ne veut couper qu'à onze ou quinze ans.
Participe présent du verbe racler est raclant
Le verbe racler est une verbe du 1er groupe.
Voisi quelques autres verbes du 1er groupe:
  • Bruiner
  • √©cheveler
  • Num√©riser
  • Pindariser
  • Souiller
  • Soupeser


  • Pour nous contacter...