Conjugaison

Le verbe produire conjugué au présent de l'indicatif

Je produis

Tu produis

Elle/Il produit

Nous produisons

Vous produisez

Elles/Ils produisent



Autres temps de l'indicatif:
Imparfait:
Je produisais
Tu produisais
Elle/Il produisait
Nous produisions
Vous produisiez
Elles/Ils produisaient
Futur:
Je produirai
Tu produiras
Elle/Il produira
Nous produirons
Vous produirez
Elles/Ils produiront
Passé simple:
Je produisis
Tu produisis
Elle/Il produisit
Nous produisîmes
Vous produisîtes
Elles/Ils produisirent


Autres modes et temps:
Conditionel Présent:
Je produirais
Tu produirais
Elle/Il produirait
Nous produirions
Vous produiriez
Elles/Ils produiraient
Présent du subjonctif:
Que je produise
Que tu produises
Qu'elle/Il produise
Que nous produisions
Que vous produisiez
Qu'elles/Ils produisent
Imparfait du subjonctif:
Que je produisisse
Que tu produisisses
Qu'elle/Il produisît
Que nous produisissions
Que vous produisissiez
Qu'elles/Ils produisissent
Impératif:
produis
produisons
produisez


Définition du verbe produire:
v. a.

1° Pousser en avant.
C'est l'amour du monde qui nous [gens d'Église] produit, nous dissipe, nous rend inutiles et scandalise, MASS., Confér. Fuite du monde.

2° Faire voir, mettre sous les yeux.
Je me trouve sur le théâtre, quand je pense être dans le cabinet ; ils [les libraires] me produisent quand je veux me retirer, BALZ., liv. V, lett. 1.
D'aujourd'hui seulement je produis mon visage, CORN., le Ment. II, 10.
En vain je l'ai produite [ma comédie] sous le titre de l'Imposteur, MOL., Tart. 2e placet.
Le ciel versa dans son esprit et dans son coeur ces principes d'honneur et d'équité, qui font qu'on produit, sans rougir, ses sentiments et ses pensées, FLÉCH., Duc de Mont.
Il [Socrate] avait coutume de dire qu'il exerçait la fonction d'accoucheur à l'égard des esprits, en leur faisant produire au dehors toutes leurs pensées, ROLLIN, Hist. anc. Oeuvr. t. IV, p. 348, dans POUGENS.
Après les attentats que ce jour a produits, VOLT., Tancr. III, 3.
Voiler la raison, quand on est obligé de la produire, avec autant de soin que la pudeur en exigeait autrefois, quand il s'agissait d'exprimer quelque idée libre, DUCLOS, Consid. moeurs, 8.

3° Introduire, faire connaître.
Voici l'homme qui meurt du désir de vous voir ; En vous le produisant, je ne crains point le blâme D'avoir admis chez vous un profane, madame, MOL., Femm. sav. III, 5.
M. de Grignan.... le plus souhaitable mari.... je ne sais pas ce que j'aurais fait d'un jobelin qui eût sorti de l'académie.... qu'il faudrait produire et expliquer partout...., SÉV., à Bussy, 4 juin 1669.
Je prétends vous mener partout faire visite. - Volontiers, c'est le mieux d'être produit par vous, TH. CORN., D. César d'Avalos, I, 4.
Vous avez grand tort, Dorante, de produire ici des gens de ce caractère, DANCOURT, Désolat. des joueuses, sc. 13.

4° Livrer à l'examen, soumettre à la connaissance. Produire des titres, des pièces.
En mathématiques, en physique, le plus sûr est d'entrer d'abord en possession, en produisant ses titres au public, DIDER., Interprét. de la nat. n° 39.
Produire des témoins, les faire entendre en justice.
Les deux accusateurs que lui-même a produits, CORN., Nicom. III, 8.
Ils produisirent contre lui de faux témoins, qui disaient : cet homme ne cesse point de parler contre le lieu saint et contre la loi, SACI, Bible, Act. des apôtres, VI, 13.
Fig. Produire des autorités, des raisons, les alléguer.
Si on leur reproche [aux jésuites] leur extrême relâchement, ils produisent incontinent au public leurs directeurs austères, PASC., Prov. V.
Il ne reste pas de difficulté, et il serait inutile de produire les autres auteurs...., BOSSUET, Passages éclaircis, 10.
Absolument. En termes de procédure, donner par écrit les moyens qu'on a de soutenir sa cause. Le délai pour produire. Produire au greffe.
Les parties ont été appointées à écrire, produire et contredire, l'affaire n'ayant pu être jugée à l'audience, on a ordonné aux parties de produire leurs raisons par écrit et leurs pièces.

5° Engendrer, donner naissance, en parlant des êtres vivants qui se perpétuent. Chaque animal produit son semblable.
Apprenez d'elle enfin quel sang vous a produit, Princes...., CORN., Héracl. V, 8.
Absolument.
Nous ignorons si le zèbre ne produirait pas avec le cheval ou l'âne, BUFF., Quadrup. t. I, p. 258.
La brebis produit avec le bouc aussi bien qu'avec le bélier, et produit toujours des agneaux, des individus de son espèce ; le bélier, au contraire, ne produit point avec la chèvre, ID., ib. t. V, p. 287.

6° Il se dit, en un sens analogue, de la terre, d'un pays, d'un arbre, etc. Ne semez en un champ que ce qu'il peut produire. Ce pays produit de l'or. Ces arbres produisent de beaux fruits.
Gouvernez cette rive [l'Amérique] en malheurs si féconde, Qui produit les trésors et les crimes du monde, VOLT., Alz. I, 1.
Absolument. Cet arbre commence à produire.
Fig. Ce pays, ce siècle a produit beaucoup de grands hommes, beaucoup de grands hommes sont nés dans ce pays, dans ce siècle.
Chaque climat produit des favoris de Mars, BOILEAU, Épît. I.
C'est assez pour moi, Traître, qu'elle [ma famille] ait produit un monstre tel que toi, RAC., Andr. V, 3.
Ce même pays, qui n'a jamais produit un grand peintre, un grand statuaire, un bon musicien, l'Angleterre, a produit d'excellents poëtes, MARMONTEL, Oeuv. t. IX, p. 362.
Plusieurs villes se glorifient d'avoir donné le jour à Homère ; aucune ne dispute à Paros l'honneur ou la honte d'avoir produit Archiloque, BARTHÉL., Anach. ch. 76.

7° Il se dit en parlant de l'agriculture et de l'industrie. Cette manufacture produit des objets d'une grande utilité.
Absolument. Les moyens de produire comparés avec la consommation.

8° En parlant des ouvrages de l'esprit et de l'art, faire, créer.
Je tiens cette comédie une des plus plaisantes que l'auteur ait produites, MOL., Crit. 3.
Que produira l'auteur après tous ces grands cris ? La montagne en travail enfante une souris, BOILEAU, Art p. III.
Absolument.
Qu'il y a loin des paroles à la chose, et que ce n'est pas tout un de produire que de concevoir, d'exécuter que de discourir !, BALZ., De la cour, 4e disc.
Le génie qui produit restera toujours aussi supérieur au copiste qui ne fait qu'imiter, que la nature est au dessus de l'art., D'ALEMB., Éloges, d'Olivet.
À mesure qu'il [P. L. Courier] produit, on peut remarquer son allure plus dégagée, plus libre ; sa manière se séparant de plus en plus de celle des écrivains auxquels on a pu d'abord le comparer, A. CARREL, Oeuv. t V, p. 212.
Il se dit aussi de Dieu.
L'homme qui n'est produit que pour l'infinité, PASC., Fragm. sur le vide.
Le choc actuel est cause naturelle ou occasionnelle de la communication actuelle des mouvements, par laquelle Dieu, sans changer de conduite, produit une infinité d'ouvrages admirables, MALEBR., Rech. Éclairc. liv. VI, t. IV, p. 279, dans POUGENS.

9° Donner du profit. Sa charge lui produit tant par an.
À quoi bon vous tourmenter ? qu'est-ce que cela vous produira ? Que t'ont produit tes dieux ? quel bien t'ont-ils pu faire ?, VOLT., Fanat. II, 5.

10° Causer, procurer, avec un nom de chose pour sujet.
Son amour pour le duc lui produit votre haine, ROTR., Vences. I, 1.
Quoique cet esprit d'indocilité et d'indépendance soit également répandu dans toutes les hérésies de ces derniers siècles, il n'a pas produit universellement les mêmes effets, BOSSUET, Reine d'Angl.
Et la sévérité produit l'obéissance, VOLT., Alz. I, 1.
Avec un nom de personne pour sujet.
Tout inconnu qu'il m'est, il produit ma misère, CORN., la Suiv. V, 2.
Certainement, mes pères, vous seriez capables de produire par là beaucoup de maux, si Dieu n'avait permis que vous ayez fourni vous-mêmes les moyens de les empêcher, PASC., Prov. XVI.
Ce témoignage de l'impression qu'il avait produite sur Corinne le pénétra de la plus douce émotion, STAËL, Corinne, IX, 3.

11° Se produire, v. réfl. Se faire voir.
Quoi ! vous osez, dit-elle, à mes yeux vous produire ?, LA FONT., Fabl. II, 5.
Le théâtre... Chez nous pour se produire est un champ périlleux, BOILEAU, Art p. III.
Les femmes qui avaient été affranchies et qui s'étaient produites sur le théâtre, MONTESQ., Esp. XXV, 21.
Se faire connaître.
Quelques modernes qui commençaient à se produire, CORN., Mélite, Examen.
Dans le fracas, confus, embarrassé, Ver-vert gardait un silence forcé ; Triste, timide, il n'osait se produire, Et ne savait que penser et que dire, GRESSET, Ver-vert, III.
Se produire par la bouche d'autrui, se faire entendre par la bouche d'autrui.
J'ai la plume féconde et la bouche stérile, Bon galant au théâtre et fort mauvais en ville ; Et l'on peut rarement m'écouter sans ennui, Que quand je me produis par la bouche d'autrui, CORN., Billet à Pellisson.
En parlant des choses être produit.
L'amitié modéra leurs feux sans les détruire, Et par des traits d'amour sut encor se produire, LA FONT., Phil. et Bauc.
Cette opinion [une opinion probable, chez les casuistes] se produit en sûreté sous le nom de spéculation, PASC., Prov. XII.
Se faire connaître, être à soi-même son introducteur dans le monde, dans la société.
Vous êtes toujours ce modeste Virgile qui eut tant de peine à se produire à la cour d'Auguste, FÉN., t. XIX, p. 330.
Quoique M. Amontons n'entendît nullement l'art de se produire dans le monde, il était déjà connu des plus grands princes à force de mérite, FONTEN., Amontons.
Il y a deux extrémités à éviter, quand on a quelque talent : l'empressement de se produire et l'affectation de se cacher, COMTE DE CAYLUS, Acad. de ces dames et de ces messieurs, Oeuv. t. XII, p. 194, dans POUGENS.
Il pouvait, comme un autre, apprendre en étudiant ; mais bien vite il vit que cela ne le menait à rien, et il aima mieux se produire que s'instruire, P. L. COUR., Lett. à MM. de l'Académie.
Participe présent du verbe produire est produisant
Le verbe produire est une verbe du 3ème groupe.
Voisi quelques autres verbes du 3ème groupe:
  • Dédire
  • Fondre
  • Reconnaître
  • Renaître
  • Ressentir
  • Survenir


  • Pour nous contacter...