Conjugaison

Le verbe obstiner conjugué au présent de l'indicatif

J'obstine

Tu obstines

Elle/Il obstine

Nous obstinons

Vous obstinez

Elles/Ils obstinent



Autres temps de l'indicatif:
Imparfait:
J'obstinais
Tu obstinais
Elle/Il obstinait
Nous obstinions
Vous obstiniez
Elles/Ils obstinaient
Futur:
J'obstinerai
Tu obstineras
Elle/Il obstinera
Nous obstinerons
Vous obstinerez
Elles/Ils obstineront
Passé simple:
J'obstinai
Tu obstinas
Elle/Il obstina
Nous obstinâmes
Vous obstinâtes
Elles/Ils obstinèrent


Autres modes et temps:
Conditionel Présent:
J'obstinerais
Tu obstinerais
Elle/Il obstinerait
Nous obstinerions
Vous obstineriez
Elles/Ils obstineraient
Présent du subjonctif:
Que j'obstine
Que tu obstines
Qu'elle/Il obstine
Que nous obstinions
Que vous obstiniez
Qu'elles/Ils obstinent
Imparfait du subjonctif:
Que j'obstinasse
Que tu obstinasses
Qu'elle/Il obstinât
Que nous obstinassions
Que vous obstinassiez
Qu'elles/Ils obstinassent
Impératif:
obstine
obstinons
obstinez


Définition du verbe obstiner:
1° Faire qu'une personne s'attache avec ténacité à quelque chose.
Mais ce flatteur espoir.... Me fait plaire en ma peine et m'obstine à souffrir, CORN., Mél. I, 1.
....Dis-moi quelle espérance Doit obstiner mon maître à la persévérance, ID., le Ment. IV, 7.
Dompte sous une exacte et forte discipline Ces inséparables flatteurs Que l'amour de toi-même à te séduire obstine, ID., Imit. I, 21.
Que le goût du bien souverain Déracine en mon coeur l'attachement humain, Et, faisant aux faux biens une immortelle guerre, M'obstine au généreux dédain De tout ce qu'on voit sur la terre, ID., ib. III, 23.
Absolument. Obstiner quelqu'un, le contredire et, par là, l'enfoncer davantage en son opinion.
C'est une volonté dure et opiniâtre ; et il suffit qu'on nous contredise, pour nous obstiner davantage, BOURDAL., Pensées, t. II, p. 483.
Ne l'obstinez point ; je connais son esprit, Il le ferait, monsieur, tout comme il vous le dit, REGNARD, Légat. IV, 6.

2° S'obstiner, v. réfl. S'attacher avec ténacité à.
Ne vous obstinez point en cette humeur étrange, CORN., Cid, III, 3.
Cinna seul dans sa rage s'obstine, ID., Cinna, IV, 1.
Que ferez-vous enfin si toujours il s'obstine ?, ID., Poly. III, 5.
Puis, tout triste et pensif, il s'obstine au silence, ID., Pomp. III, 1.
Je ne recherche plus la damnable origine De cette aveugle amour où Placide s'obstine, ID., Théod. II, 5.
Il prend à, avec un verbe à l'infinitif.
L'affliction s'obstine à suivre qui l'évite, CORN., Imit. II, 12.
Quiconque s'obstine à n'avoir point d'autre fin dans le mal que le mal même, nous rompons avec lui, PASC., Prov. VII.
L'Académie en corps a beau le censurer [le Cid] ; Le public révolté s'obstine à l'admirer, BOILEAU, Sat. IX.
Je voulus m'obstiner à vous être fidèle, RAC., Andr. IV, 5.
Fig.
Sa Chine [d'un géographe] et sa Tartarie s'obstinaient à demeurer mal placées et mal disposées contre le témoignage de relations indubitables, FONTEN., Delisle.
Il se dit aussi quelquefois avec de et un infinitif.
Ne vous obstinez point d'aimer si hautement, TRISTAN, Panthée, I, 7.
Si vous vous obstinez de vivre au milieu des périls, MASS., Avent, Concept.
Il se dit d'un mal qui résiste aux remèdes et au temps.
Mon rhume s'obstinait, et ma bruyante haleine Par secousse, en sifflant, s'exhalait avec peine, C. DELAVIGNE, Ép. à Lamartine.
Participe présent du verbe obstiner est obstinant
Le verbe obstiner est une verbe du 1er groupe.
Voisi quelques autres verbes du 1er groupe:
  • Achalander
  • √©lectrolyser
  • Ligoter
  • Polym√©riser
  • Reclouer
  • Volleyer


  • Pour nous contacter...