Conjugaison

Le verbe lancer conjugué au présent de l'indicatif

Je lance

Tu lances

Elle/Il lance

Nous lançons

Vous lancez

Elles/Ils lancent



Autres temps de l'indicatif:
Imparfait:
Je lançais
Tu lançais
Elle/Il lançait
Nous lancions
Vous lanciez
Elles/Ils lançaient
Futur:
Je lancerai
Tu lanceras
Elle/Il lancera
Nous lancerons
Vous lancerez
Elles/Ils lanceront
Passé simple:
Je lançai
Tu lanças
Elle/Il lança
Nous lançâmes
Vous lançâtes
Elles/Ils lancèrent


Autres modes et temps:
Conditionel Présent:
Je lancerais
Tu lancerais
Elle/Il lancerait
Nous lancerions
Vous lanceriez
Elles/Ils lanceraient
Présent du subjonctif:
Que je lance
Que tu lances
Qu'elle/Il lance
Que nous lancions
Que vous lanciez
Qu'elles/Ils lancent
Imparfait du subjonctif:
Que je lançasse
Que tu lançasses
Qu'elle/Il lançât
Que nous lançassions
Que vous lançassiez
Qu'elles/Ils lançassent
Impératif:
lance
lançons
lancez


Définition du verbe lancer:
1° Jeter avec force une lance, et, par extension, toute sorte de trait ou objet quelconque.
Termine, juste ciel, ma vie et mon effroi, Et lance ici des traits qui n'accablent que moi, RAC., Iphig. V, 2.
Adraste lance son dard contre Télémaque, FÉN., Tél. X.
On lui lance [à Claude] au visage des noyaux d'olives et de dattes en présence de ses parents, qui n'en sont point offensés, DIDER., Claude et Nér. I, 16.
Presque aussi barbares que ceux qui l'attaquaient, il [Bélisaire] lança contre ses ennemis les belles statues qui décoraient l'intérieur de l'édifice, STAËL, Corinne, IV, 3.
De son oeuvre imparfaite [le monde] il [Dieu] détourna la face, Et, d'un pied dédaigneux la lançant dans l'espace, Rentra dans son repos, LAMART., Médit. I, 7.
Fig.
Ils se servent de leur langue comme d'un arc, afin d'en lancer des traits de mensonge et non de vérité, SACI, Bible, Jérémie, IX, 3.
Je voudrais que chacun de nos frères lançât tous les ans les flèches de son carquois contre le monstre, sans qu'on sût de quelle main les coups partent, VOLT., Lett. Damilaville, 8 oct. 1764.
Dans le style soutenu, on dit que Dieu lance le tonnerre, la foudre.
Daigne du juste ciel la bonté souveraine.... Ne lancer que sur moi les foudres mérités, CORN., Rodog. II, 3.
Son aigle [du drapeau tricolore] est resté dans la poudre, Fatigué de lointains exploits ; Rendons-lui le coq des Gaulois ; Il sut aussi lancer la foudre, BÉRANG., Vieux drap.
Lancer un coup, porter un coup. Lancer un coup de pied, une ruade.
Seigneur, ce sont les moindres coups Que le ciel irrité vient de lancer sur vous, VOLT., Tancr. III, 3.
Qu'on lui donne mon arc : nous verrons si sa main Aux monstres des forêts lance un coup plus certain, DUCIS, Macbeth, II, 3.
Fig.
Justice, Vérité.... Sauvez-moi, conservez un bras Qui lance votre foudre...., A. CHÉNIER, Iambes.

2° Par extension. Lancer se dit des rayons de lumière ou de chaleur.
C'était l'heure du jour où le soleil lance ses rayons avec plus de violence, VAUGEL., Q. C. livre III, dans RICHELET.
Sur son char de rubis mêlés d'azur et d'or Apollon va lançant des torrents de lumière, VOLT., Filles de Minée.

3° Fig. Lancer des regards, porter rapidement le regard sur. Lancer des oeillades.
Eh ! que me veulent dire et ces soupirs poussés Et ces sombres regards que sur moi vous lancez ?, MOL., Mis. IV, 3.
Je l'observais hier, et je voyais ses yeux Lancer sur le lieu saint des regards furieux, RAC., Ath. I, 1.
Quels regards effrayants vous me lancez, hélas !, VOLT., Zaïre, IV, 6.
Ses yeux lancent sur nous Les regards de la haine et les traits du courroux, ID., Fanat. II, 5.

4° Fig. Il se dit d'un décret, d'un arrêt par lequel l'autorité judiciaire ou autre frappe quelqu'un ou quelque chose. On lança contre lui un mandat d'amener. Lancer un monitoire, un interdit.
Mme de Carignan [grand'mère du comte de Soissons] le déshérite [à cause d'un mariage], et il y a déjà longtemps que sa mère a lancé l'exhérédation sur lui, SÉV., 23 déc. 1682.
D'un synode à Dordrecht un décret est lancé, Par qui l'arminien vient d'être terrassé, LEMIERRE, Barnevelt, I, 5.

5° Fig. Porter contre quelqu'un une sorte de coup par la langue ou par la plume. Lancer une épigramme contre quelqu'un. Ils se sont lancé mille traits piquants.
Il se dit aussi d'un écrit qu'on publie avec quelque intention hostile. Les pamphlets que lançait P. L. Courier.

6° Pousser, presser, de manière qu'on se mette à courir, à poursuivre hâtivement. Il lança les chiens après le voleur.
La longue enceinte d'un camp, formé par un rang de fortes palissades, l'arrêta [un général russe] ; ses soldats, pressés par nos mouvements, n'eurent pas le temps d'y faire une trouée, et Murat lança contre eux ses Wurtembergeois pour leur faire mettre bas les armes, SÉGUR, Hist. de Nap. VI, 2.

7° Terme de manége. Lancer un cheval, le faire partir très vite au galop.
On dit dans un sens analogue lancer une voiture. Il lança imprudemment la voiture dans un tournant.

8° Terme de vénerie. Lancer la bête, le cerf, le sanglier, etc. les faire sortir de l'endroit où ils sont, pour leur donner les chiens.
L'animal courageux [le chien] lance les ours et les sangliers dans les brunes forêts de l'Acheloüs, CHATEAUB., Mart. XXII.

9° Terme de marine. Lancer un navire, le faire descendre des chantiers à la mer.
Absolument. Lancer, faire le lan, s'élancer hors de sa route, hors de sa position normale. Lancer au vent, se porter vers la direction d'un vent donné. Ce vaisseau lance bâbord, lance tribord, il se détourne accidentellement de la route pour se jeter à gauche ou à droite.

10° Peindre un plafond avec une grosse brosse et du blanc mêlé d'un peu de colle.

11° Fig. Lancer quelqu'un, le pousser aux emplois, aux affaires, dans le monde. Tâchez de me lancer dans les affaires de chemins de fer.
La princesse de Santa Croce a lancé son fils dans les troupes françaises, P. L. COUR., Lett. I, 30.

12° Se lancer, v. réfl. Se jeter avec impétuosité, avec effort.
Dans la profonde mer Oenone s'est lancée, RAC., Phèdre, V, 5.
Son chien.... qui, malgré les rameurs se lançant à la nage, L'avait loin du vaisseau rejoint sur le rivage, A. CHÉNIER, l'Aveugle.
Fondre sur, avec violence.
Il se détourne du coup et se lance sur Périandre, FÉN., Tél. XX.
Fig. et familièrement. Se lancer dans le monde, dans la littérature, dans les affaires, y entrer, s'y produire, s'y jeter avec plus ou moins de réflexion.
Chacun se lance ; non, à la cour, on se glisse, on s'insinue, on se pousse, P. L. COUR., Lett. VII.
Dans le style familier, se lancer, hasarder une démarche ; s'essayer tout à coup à figurer dans le monde, dans les lettres, etc. C'en est fait, je me lance.
Participe présent du verbe lancer est lançant
Le verbe lancer est une verbe du 1er groupe.
Voisi quelques autres verbes du 1er groupe:
  • Acculturer
  • Marronner
  • MĂȘler
  • Remballer
  • Tuteurer
  • Urger


  • Pour nous contacter...