Conjugaison

Le verbe gésir conjugué au présent de l'indicatif

Je gis

Tu gis

Elle/Il gît

Nous gisons

Vous gisez

Elles/Ils gisent



Autres temps de l'indicatif:
Imparfait:
Je gisais
Tu gisais
Elle/Il gisait
Nous gisions
Vous gisiez
Elles/Ils gisaient
Futur:
Je g
Tu g
Elle/Il g
Nous g
Vous g
Elles/Ils g
Passé simple:
Je g
Tu g
Elle/Il g
Nous g
Vous g
Elles/Ils g


Autres modes et temps:
Conditionel Présent:
Je g
Tu g
Elle/Il g
Nous g
Vous g
Elles/Ils g
Présent du subjonctif:
Que je g
Que tu g
Qu'elle/Il g
Que nous g
Que vous g
Qu'elles/Ils g
Imparfait du subjonctif:
Que je g
Que tu g
Qu'elle/Il g
Que nous g
Que vous g
Qu'elles/Ils g
Impératif:
g
g
g


Définition du verbe gésir:
usité seulement aux formes suivantes : il gît, nous gisons, vous gisez, ils gisent ; je gisais, tu gisais, il gisait, nous gisions, vous gisiez, ils gisaient ; gisant ; quelques-uns doublent l's.

1° Être couché, être étendu par terre.
Je gisais de la même sorte Que fait une personne morte, SCARRON, Virg. II.
Comment ? ces enragés Gisent-ils déjà morts, l'un par l'autre égorgés ?, ROTR., Antig. I, 2.
C'est là que du lutrin gît la machine énorme, BOILEAU, Lutr. III.
Terme de marine. La côte gît nord et sud, est et ouest, etc. elle s'étend du nord au sud, de l'est à l'ouest, etc.
Cette côte occidentale de l'Amérique est bien connue au delà du cap Blanc, qui gît environ sous le 43e degré de latitude, BUFF., Explic. cart. géogr. Oeuvres, t. XIII, p. 365, dans POUGENS.

2° Ci-gît, formule des épitaphes.
Ci-gît, oui gît, par la morbleu, Le cardinal de Richelieu ; Et ce qui cause mon ennui, Ma pension gît avec lui, BENSERADE, dans le Dict. de RICHELET.
Sous ce tombeau gisent Plaute et Térence ; Et cependant le seul Molière y gît, LA FONT., Épit. de Molière.
Au pied de cet autel de structure grossière, Gît sans pompe, enfermé dans une vile bière, Le plus savant mortel qui jamais ait écrit [Antoine Arnauld], BOILEAU, Poés. div. XXII.
Je ne sais quel Anglais fit mettre sur son tombeau : Ci-gît l'ami de Philippe Sidney ; je veux qu'on grave sur le mien : Ci-gît l'ami de M. et de Mme d'Argental, VOLT., Lett. d'Argental, 9 avr. 1763.
Ci-gît Vert-vert, ci-gisent tous les coeurs, GRESS., V, vert, IV.
Fig.
Peuples, rois, vous mourrez et vous villes aussi, Là gît Lacédémone, Athènes fut ici, L. RAC., la Relig. I.

3° Être caché, se trouver.
A l'endroit où gisait cette somme enterrée, LA FONT., Fabl. IV, 20.
N'ayant autre oeuvre, autre emploi, penser autre, Que de chercher où gisaient les bons vins, ID., Fer.
Les mines d'étain de Saxe, de Misnie, de Bohême et de Hongrie gissent, comme celles d'Angleterre, dans les montagnes à couches et d'une médiocre profondeur, BUFF., Min. t. v, p. 194, dans POUGENS.
Fig. C'est là que gît le lièvre, c'est là le noeud de l'affaire, le point le plus difficile.
En un sens contraire, ce n'est pas là que gît le lièvre.

4° Consister.
Et que son plus grand jeu ne gît rien qu'en sa troigne, RÉGNIER, Sat. VI.
Et toute leur beauté ne gît qu'en l'ornement, ID., Sat. IX.
La difficulté Ne gissait pas à plaire à cette belle, LA FONT., Berc.
.... [les bombes] qui, tombant sur vos toits, font sauter en l'air, avec vos maisons, vos femmes qui sont en couche, l'enfant et la nourrice ; c'est là encore où gît la gloire, elle aime le remue-ménage et est personne d'un grand fracas, LA BRUY., XII.
La fable gît dans la moralité, LAMOTTE, Fabl. III, 13.
Participe présent du verbe gésir est gisant
Le verbe gésir est une verbe du 3ème groupe.
Voisi quelques autres verbes du 3ème groupe:
  • D├ęcevoir
  • D├ęteindre
  • Devoir
  • Disconvenir
  • Entrouvrir
  • Inscrire


  • Pour nous contacter...