Conjugaison

Le verbe garnir conjugué au présent du subjonctif

Que je garnisse

Que tu garnisses

Qu'elle/Il garnisse

Que nous garnissions

Que vous garnissiez

Qu'elles/Ils garnissent



Autre temps du subjonctif:
Imparfait du subjonctif:
Que je garnisse
Que tu garnisses
Qu'elle/Il garnît
Que nous garnissions
Que vous garnissiez
Qu'elles/Ils garnissent


Autres modes et temps:
Présent de l'indicatif:
Je garnis
Tu garnis
Elle/Il garnit
Nous garnissons
Vous garnissez
Elles/Ils garnissent
Imparfait de l'indicatif:
Je garnissais
Tu garnissais
Elle/Il garnissait
Nous garnissions
Vous garnissiez
Elles/Ils garnissaient
Futur de l'indicatif:
Je garnirai
Tu garniras
Elle/Il garnira
Nous garnirons
Vous garnirez
Elles/Ils garniront
Passé simple de l'indicatif:
Je garnis
Tu garnis
Elle/Il garnit
Nous garnîmes
Vous garnîtes
Elles/Ils garnirent
Conditionel présent:
Je garnirais
Tu garnirais
Elle/Il garnirait
Nous garnirions
Vous garniriez
Elles/Ils garniraient
Impératif:
garnis
garnissons
garnissez


Définition du verbe garnir:
1° Pourvoir un objet de ce qui est nécessaire pour le mettre en état de remplir sa destination. Garnir une boutique. Garnir un buffet de vaisselle, une bibliothèque de livres. Garnir un étui, un nécessaire.
Garnissant sa quenouille immense, Clotho lui dit : oui, travaillons, BÉRANG., les Parques.
Populairement. Se garnir le ventre, la panse, bien manger.
Terme de boulangerie. Garnir le four, mettre à sécher dans le four, immédiatement après une fournée, le bois qui doit servir à la fournée suivante.

2° Munir de ce qui est nécessaire pour la défense. Garnir une place de guerre.
Garnissez l'Aventin, les portes de Pouzzole, VOLT., Catil. IV, 2.

3° Entourer d'une chose comme ornement ou accessoire, etc. Garnir un chapeau de rubans, un col de dentelles. Garnir un lit. Garnir de persil une pièce de boeuf. Garnir une chambre de tableaux.
Garnir une robe, y mettre une garniture.
Mon coeur, aimez-vous la couleur de ma robe ? - Je la trouve un peu fade, d'ailleurs elle est médiocrement bien garnie, GENLIS, Théât. d'éduc. les Dangers du monde, II, 2.
Garnir des fauteuils, un canapé, les rembourrer de crin, de laine.
Garnir une épée, y mettre une garde.
Garnir un ragoût, un mets, y mettre des champignons, etc. Garnir une salade, y mettre de petites herbes hachées.
Garnir un drap, une étoffe de laine, les lainer, y faire venir le poil par le moyen du chardon.

4° Il se dit des choses mêmes avec lesquelles on garnit. Les meubles qui garnissent un appartement. De belles dents garnissaient sa bouche.

5° Remplir, occuper un espace. Des femmes élégamment parées garnissent les loges. La troupe garnit les retranchements.

6° Renforcer. Garnir des volets de tôle.
Garnir une tapisserie, y mettre d'espace en espace des bandes de toile pour la conserver.
Garnir des bas, y mettre des morceaux de bas ou passer des fils à l'envers près les uns des autres dans la longueur des mailles pour faire comme une doublure, surtout aux talons et au bout des pieds. Garnir à l'aiguille, c'est-à-dire garnir avec des fils.

7° Se garnir, v. réfl. Se munir. Il a soin de se garnir. Se garnir contre le froid, se vêtir de manière à être préservé du froid.
Se garnir, se dit d'une femme qui s'entoure de linge, lorsqu'elle est en couches, ou lorsqu'elle a ses règles.
Se garnir d'argent, en prendre sur soi.

8° Être garni. Cette robe se garnit avec de la dentelle.

9° Devenir plein. La salle se garnit lentement. Cette campagne commence à se garnir de beaux arbres.
Le verbe garnir est une verbe du 2ème groupe.
Voisi quelques autres verbes du 2ème groupe:
  • Affaiblir
  • épaissir
  • Rebâtir
  • Redéfinir
  • Rondir
  • Rosir


  • Pour nous contacter...