Conjugaison

Le verbe appartenir conjugué au présent de l'indicatif

J'appartiens

Tu appartiens

Elle/Il appartient

Nous appartenons

Vous appartenez

Elles/Ils appartiennent



Autres temps de l'indicatif:
Imparfait:
J'appartenais
Tu appartenais
Elle/Il appartenait
Nous appartenions
Vous apparteniez
Elles/Ils appartenaient
Futur:
J'appartiendrai
Tu appartiendras
Elle/Il appartiendra
Nous appartiendrons
Vous appartiendrez
Elles/Ils appartiendront
Passé simple:
J'appartins
Tu appartins
Elle/Il appartint
Nous appartînmes
Vous appartîntes
Elles/Ils appartinrent


Autres modes et temps:
Conditionel Présent:
J'appartiendrais
Tu appartiendrais
Elle/Il appartiendrait
Nous appartiendrions
Vous appartiendriez
Elles/Ils appartiendraient
Présent du subjonctif:
Que j'appartienne
Que tu appartiennes
Qu'elle/Il appartienne
Que nous appartenions
Que vous apparteniez
Qu'elles/Ils appartiennent
Imparfait du subjonctif:
Que j'appartinsse
Que tu appartinsses
Qu'elle/Il appartînt
Que nous appartinssions
Que vous appartinssiez
Qu'elles/Ils appartinssent
Impératif:
appartiens
appartenons
appartenez


Définition du verbe appartenir:
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

1° Être la propriété de. L'Algérie appartient à la France. Tout cela m'appartient. Rendre à chacun ce qui lui appartient.
Fig. Je m'appartiens. Il faut que l'âme s'appartienne à elle-même.

2° Être le droit ou le privilége de, être le propre, le caractère particulier. Le droit de grâce appartient au souverain. Chez les Gaulois, le jugement appartenait aux druides. Cette qualité n'appartient qu'à vous. L'inconstance appartient à la fortune. La parole n'appartient qu'à l'homme.
C'est un trait de vertu qui n'appartient qu'à vous, CORN., Poly. IV, 5.

3° Être au service de quelqu'un ; être attaché ou dévoué à quelqu'un. Cet homme vous appartient. Je ne savais pas que ce laquais vous appartînt. Tu m'écris que tu lui appartiens corps et âme.

4° Faire partie de. Il n'appartient d'aucun côté à la famille de.... Il appartenait à d'honnêtes bourgeois. Ce qui suivit appartient à l'année où.... Cet animal appartient à tel genre.

5° Avoir rapport à, concerner. Comme si cela n'appartenait en rien à la religion. Choses qui appartiennent à la philosophie.

6° Impersonnellement. Il appartient, il est de convenance, de devoir. Il m'appartient de.... Il appartient à un bon juge de.... C'est à la cour qu'il appartient de statuer. Je ne sais trop ce qu'il m'appartient de faire.
Il n'appartient qu'à un roi sans religion et sans amour pour ses sujets d'entreprendre la guerre pour contenter son ambition, PELLISSON, Conversat. de Louis XIV devant Lille, p. 46.
Il n'appartient qu'à la religion d'instruire et de corriger les hommes, PASC., dans GIRAULT-DUVIVIER.
Il ne m'appartient point de vous offrir l'appui De quelques malheureux qui n'espéraient qu'en lui, RAC., Baj. V, 11.
Par antiphrase. Il vous appartient bien de parler de générosité, il ne vous convient pas, il vous sied mal.
Il vous appartient bien, après cela, de venir accuser les justes, MASS., Car. Injustice.

7° Terme de palais. Ainsi qu'il appartiendra, c'est-à-dire selon qu'il sera convenable.
À tous ceux qu'il appartiendra, à tous ceux qui y auront intérêt ou qui voudront en prendre connaissance.
Dans le langage général, avec le même sens.
Aux dépens de qui il appartiendra, SÉV., 236.
Mon père dit au porteur de la dépêche, qu'il retînt bien, pour en avertir où il en appartiendrait, que, si on se jouait encore à lui, il ne ménagerait rien, SAINT-SIMON, IX, 109.
Je me suis résolu d'être médecin aux dépens de qui il appartiendra, MOL., Méd. m. lui, III, 1.
Participe présent du verbe appartenir est appartenant
Le verbe appartenir est une verbe du 3ème groupe.
Voisi quelques autres verbes du 3ème groupe:
  • Déteindre
  • Disparaître
  • écrire
  • Rentrouvrir
  • Retenir
  • Tordre


  • Pour nous contacter...