Conjugaison

Le verbe ensevelir conjugué au présent de l'indicatif

J'ensevelis

Tu ensevelis

Elle/Il ensevelit

Nous ensevelissons

Vous ensevelissez

Elles/Ils ensevelissent



Autres temps de l'indicatif:
Imparfait:
J'ensevelissais
Tu ensevelissais
Elle/Il ensevelissait
Nous ensevelissions
Vous ensevelissiez
Elles/Ils ensevelissaient
Futur:
J'ensevelirai
Tu enseveliras
Elle/Il ensevelira
Nous ensevelirons
Vous ensevelirez
Elles/Ils enseveliront
Passé simple:
J'ensevelis
Tu ensevelis
Elle/Il ensevelit
Nous ensevelîmes
Vous ensevelîtes
Elles/Ils ensevelirent


Autres modes et temps:
Conditionel Présent:
J'ensevelirais
Tu ensevelirais
Elle/Il ensevelirait
Nous ensevelirions
Vous enseveliriez
Elles/Ils enseveliraient
Présent du subjonctif:
Que j'ensevelisse
Que tu ensevelisses
Qu'elle/Il ensevelisse
Que nous ensevelissions
Que vous ensevelissiez
Qu'elles/Ils ensevelissent
Imparfait du subjonctif:
Que j'ensevelisse
Que tu ensevelisses
Qu'elle/Il ensevelît
Que nous ensevelissions
Que vous ensevelissiez
Qu'elles/Ils ensevelissent
Impératif:
ensevelis
ensevelissons
ensevelissez


Définition du verbe ensevelir:
1° Dans le style élevé. Déposer dans la sépulture.
Son corps fut enseveli avec les mêmes honneurs et la même pompe que ceux des rois légitimes, ROLLIN, Hist. anc. Oeuvr. t. v, p. 239, dans POUGENS.
J'ensevelis pour toujours dans le sein de la terre ce qu'elle avait porté de plus parfait et de plus aimable, L'ABBÉ PRÉVOST, Manon Lescaut, 2e part.
Absolument.
Qui tôt ensevelit bien souvent assassine, Et tel est cru défunt qui n'en a que la mine, MOL., l'Ét. II, 3.

2° Par extension, mettre sous quel que chose qui est considéré comme un tas.
C'est sous les ruines du trône et du palais de votre vieux tyran qu'il faut l'ensevelir avec tous ses complices, MARMONTEL, Bélisaire, ch. III.
Le chameau mieux instruit, courbé sous la tempête, Dans le sable du moins ensevelit sa tête, DUCIS, Abufar, II, 7.
Et l'Anio paisible, et l'Eridan fougueux, Qui, roulant à travers des campagnes fécondes, Court dans les vastes mers ensevelir ses ondes, DELILLE, Géorg. IV.

3° Faire disparaître.
Je ne m'étendrai pas davantage sur ce poëme ; tout irrégulier qu'il est, il faut qu'il ait quelque mérite, puisqu'il a surmonté l'injure des temps et qu'il paraît encore sur nos théâtres, bien qu'il y ait plus de vingt-cinq années qu'il est au monde, et qu'une si longue révolution en ait enseveli beaucoup sous la poussière qui semblaient avoir plus de droit que lui de prétendre à une si heureuse durée, CORN., Ex. de l'Illus. comique.
Ne pouvant pas me résoudre à ensevelir ma maison dans celle de Mazarin, et n'estimant pas assez la grandeur pour l'acheter par la haine publique, RETZ, Mém. t. II, liv. III, p. 158, dans POUGENS.
Il ne tint presque à rien qu'il n'ensevelît tout le parti de M. le prince, ID., ib. liv. IV, p. 248.
Un homme de cour qui n'a pas un assez beau nom doit l'ensevelir sous un meilleur, LA BRUY., VIII.
Il veut avec leur soeur ensevelir leur nom, RAC., Phèd. I, 1.

4° Cacher comme dans une sépulture.
Traître ! tu prétendais qu'en un lâche silence Phèdre ensevelirait ta brutale insolence ?, RAC., Phèdre, IV, 2.
Ces trésors dont le ciel voulut vous embellir, Les avez-vous reçus pour les ensevelir ?, ID., Brit. II, 3.
La gloire des monuments que l'orgueil ou l'adulation ont élevés, sera ou ensevelie dans l'oubli par le temps ou effacée par les censures et les jugements plus équitables de la postérité, MASS., Petit car. Respect des grands pour la rel.
Sur quels bords malheureux, dans quels tristes climats Ensevelir l'horreur qui s'attache à mes pas ?, VOLT., Oedipe, IV, 4.
[L'Arabe] Laissait dans ses déserts ensevelir sa gloire, ID., Fanat. II, 5.
Le secret qu'en ton sein je dois ensevelir, ID., Orphel. I, 6.
Ensevelissons ma vie ainsi que ma douleur dans une éternelle et profonde solitude, Mme DE GENLIS, Mlle de Lafayette, p. 102, dans POUGENS.

5° Envelopper le corps d'un mort dans un linceul. C'est une oeuvre pieuse que d'ensevelir les morts.
Par extension, envelopper comme d'un suaire.
Voiles, crêpes, habits, lugubres ornements, Pompe où m'ensevelit sa première victoire, CORN., Cid, IV, 1.

6° S'ensevelir, v. réfl. Laisser tomber sur soi ce qui est comparé à une sépulture. S'ensevelir sous les ruines de la place, la défendre jusqu'à la mort.
Je m'ensevelirai sous ma propre ruine, CORN., Sert. v, 7.
Fig.
Je suis Héraclius, je suis fils de Maurice ; Sous ces noms précieux je cours m'ensevelir, CORN., Héracl. v, 2.

7° Se cacher. S'ensevelir dans la retraite, dans la solitude, se retirer du monde.
Moi, renoncer au monde avant que de vieillir, Et dans votre désert aller m'ensevelir !, MOL., Mis. v, 7.
Par extension, s'absorber, se plonger. S'ensevelir dans les livres, dans la débauche, dans le chagrin.
La belle chose de.... s'ensevelir pour toujours dans une passion, MOL., D. Juan, I, 2.
Participe présent du verbe ensevelir est ensevelissant
Le verbe ensevelir est une verbe du 2ème groupe.
Voisi quelques autres verbes du 2ème groupe:
  • Amollir
  • Applaudir
  • Grandir
  • RafraĆ®chir
  • Superfinir
  • Vioquir


  • Pour nous contacter...